Suivez et commentez l'actualité en temps réel. Postez les toutes dernières informations du jour...

Envie de connaître l'actualité en France et dans le Monde en temps réel AVANT leur publication par les agences de presse ? Envie de participer à la publication de l'information de dernière minute ?
Rejoignez notre communauté consacrée à l'actualité générale !

En vous joignant dès aujourd'hui à notre communauté, vous gagnez 500 points supplémentaires de bonus !



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Nous recherchons des rédacteurs pour l'actualité quotidienne en France
et dans le monde. inscrivez-vous et contactez-nous !
Envie de connaître l'actualité en France et dans le Monde en temps réel
AVANT leur publication par les agences de presse ? Envie de participer
à la publication de l'information de dernière minute ? Rejoignez notre forum
consacré à l'actualité générale ! inscrivez-vous ici

Partagez | 
 

 Hommage national aux sept soldats tués en Afghanistan

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas-Martin
Admin
Admin
avatar

Messages : 124
Points : 6276
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 36
Localisation : Paris

MessageSujet: Hommage national aux sept soldats tués en Afghanistan   Mar 19 Juil - 16:31


Nicolas Sarkozy, ce mardi, lors de l'hommage aux sept soldats tués en Afghanistan / EPA

Le président français Nicolas Sarkozy a rendu hommage mardi à Paris aux sept soldats tués la semaine dernière en Afghanistan, en présence de représentants de toute la classe politique, unie pour l'occasion en dépit d'un débat sur le calendrier de retrait des troupes françaises.

Sous une pluie persistante, le président Sarkozy est arrivé à l'église des Invalides, traditionnel lieu d'hommage aux soldats blessés ou tués au service de la nation, à 11H00 mardi matin, précédé par les familles des sept soldats qu'il a reçues à l'Elysée.

Les cercueils des sept soldats recouverts du drapeau tricolore avaient été alignés sous le dôme de l'église, portés par des camarades d'unité.

Après la cérémonie religieuse et avant de décorer les soldats tués, le chef de l'Etat leur a rendu hommage, citant chacun des sept noms avec leur grade.

"Vous n'êtes pas morts pour rien. Car vous vous êtes sacrifiés pour une grande cause. Vous avez défendu les plus belles valeurs de notre pays", a déclaré Nicolas Sarkozy.

Une bonne partie du gouvernement a assisté à la cérémonie, ainsi que les présidents des deux assemblées. Des membres de l'opposition étaient également présents, dont le centriste François Bayrou et des dirigeants socialistes, comme François Hollande, candidat à la primaire du parti socialiste en vue de la présidentielle de 2012 .

Mgr Luc Raval, évêque aux armées, a rappelé qu'"être militaire, c'est appartenir à la nation, exister et agir pour elle, vivre et mourir pour elle".
"Alors que certains s'interrogent sur l'opportunité d'aller mourir pour les Afghans, voire, nous l'avons entendu, mourir pour rien, nous répondons
inlassablement, c'est pour la France que nous mourons", a-t-il ajouté.

Les sept militaires honorés ont été tués la semaine dernière, portant à 70 le nombre total des tués depuis le début de l'engagement militaire français en Afghanistan, fin 2001. Cinq d'entre eux ont été victimes, le 13 juillet, d'un attentat suicide dans la vallée de Tagab en Kapisa (nord-est de Kaboul), le plus grave revers infligé à la France en Afghanistan depuis la mort de dix soldats dans une embuscade tendue par les talibans en août 2008.

Plus aucun militaire français en Afghanistan en 2014

La mort de ces militaires la semaine de la fête nationale du 14 juillet a relancé en France la controverse sur la présence française en Afghanistan. Lors d'un déplacement éclair le 12 juillet, Nicolas Sarkozy avait annoncé que les unités combattantes françaises auraient toutes quitté le territoire afghan en 2014. Il avait promis le départ d'un quart des 4.000 hommes, actuellement déployés, d'ici la fin 2012, conformément au mouvement annoncé par le président Barack Obama pour les troupes américaines.

Les principaux responsables de la gauche ont, eux, souhaité un retrait accéléré des troupes. Mais côté socialiste, on a souhaité mardi mettre entre parenthèses la controverse, au nom de la nécessaire "unité" du pays au côté des familles.

Présent à la cérémonie, le patron par intérim du PS Harlem Désir a tenu à s'incliner "devant le courage et l'abnégation de ces hommes qui ont payé de leur vie le service de la patrie", selon un communiqué.

Dans son allocution, Nicolas Sarkozy a plus généralement rendu un hommage appuyé à l'armée française qui, a-t-il dit, "n'est pas seulement un instrument parmi d'autres d'une politique" mais "l'expression la plus achevée de la continuité de la Nation française dans l'Histoire".

Ses propos interviennent après plusieurs jours d'une violente polémique provoquée par la suggestion de la candidate écologiste à la présidentielle de 2012, l'ex-juge franco-norvégienne Eva Joly, de supprimer le défilé militaire du 14 juillet au profit d'un "défilé citoyen".

Cette proposition a été très largement rejetée par la classe politique, mais le débat s'ést envenimé après la mise en cause de la bi-nationalité de la candidate par le Premier ministre François Fillon.


Source : AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlons.forumgratuit.org
 
Hommage national aux sept soldats tués en Afghanistan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TF1 rend hommage aux Soldats tombés en Afghanistan
» Hommage aux soldats canadiens.
» Hommage national attentats de Paris
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» Soldats français en Afghanistan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités :: En France-
Sauter vers: