Suivez et commentez l'actualité en temps réel. Postez les toutes dernières informations du jour...

Envie de connaître l'actualité en France et dans le Monde en temps réel AVANT leur publication par les agences de presse ? Envie de participer à la publication de l'information de dernière minute ?
Rejoignez notre communauté consacrée à l'actualité générale !

En vous joignant dès aujourd'hui à notre communauté, vous gagnez 500 points supplémentaires de bonus !



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Nous recherchons des rédacteurs pour l'actualité quotidienne en France
et dans le monde. inscrivez-vous et contactez-nous !
Envie de connaître l'actualité en France et dans le Monde en temps réel
AVANT leur publication par les agences de presse ? Envie de participer
à la publication de l'information de dernière minute ? Rejoignez notre forum
consacré à l'actualité générale ! inscrivez-vous ici

Partagez | 
 

 La fraude sociale travaille l'État

Aller en bas 
AuteurMessage
Expensions
Rédacteur en chef
Rédacteur en chef
avatar

Messages : 46
Points : 6050
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 33
Localisation : île-de-France

MessageSujet: La fraude sociale travaille l'État   Jeu 23 Juin - 3:15


sécurité sociale Entre 10 et 18 milliards d'euros s'évaporent chaque année

Travail au noir, cotisations non versées, tricheries sur les allocations familiales ou arrêts maladie abusifs : l'Etat a récupéré en 2010 457 millions d'euros sur les « fraudes sociales » détectées par ses services. François Baroin, en charge du Budget, a présenté hier en Conseil des ministres un plan d'action contre ces escroqueries à l'égard de la Sécurité sociale. La somme récupérée par l'Etat n'est que la « partie immergée de l'iceberg », a averti hier Dominique Tian, rapporteur UMP d'une commission parlementaire sur le sujet. Le montant de la fraude sociale serait au moins vingt fois supérieur : il tournerait entre 10 et 18 milliards d'euros, selon les estimations.

« Stigmatiser les assistés »

Pour combattre ces pratiques, qui creusent le trou de la Sécurité sociale, la commission parlementaire préconise 53 nouvelles mesures. Parmi elles : interdire la gestion de sociétés aux patrons épinglés plusieurs fois pour travail au noir, créer une « carte vitale biométrique » à la durée limitée et augmenter le contrôle des arrêts maladies.
Pourtant, au sein même de la commission, ces propositions divisent. Certains dénoncent l'utilisation politique de ce phénomène de fraudes, pour mieux séduire les électeurs à un an de la présidentielle. « Ces propositions sont surtout axées sur le contrôle des allocations sociales. C'est une façon de stigmatiser ces personnes assistées, alors que moins de 1 % d'entre elles fraudent », critique ainsi Jean Mallot, coprésident (PS) du groupe parlementaire. « A l'inverse, on ne s'attaque pas assez au travail au noir, qui représente pourtant trois quarts des sommes fraudées. » L'an dernier, en plus des 457 millions récupérées sur les fraudes sociales, l'Etat a détecté 2,4 milliards de fraudes sur les impôts.


Source : Gilles Wallon, 20 Minutes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La fraude sociale travaille l'État
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» introduction à la psychologie sociale
» éducation, sv, pression sociale
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» CSST
» Fraude de €4,9 milliards à la Société Générale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités :: En France-
Sauter vers: