Suivez et commentez l'actualité en temps réel. Postez les toutes dernières informations du jour...

Envie de connaître l'actualité en France et dans le Monde en temps réel AVANT leur publication par les agences de presse ? Envie de participer à la publication de l'information de dernière minute ?
Rejoignez notre communauté consacrée à l'actualité générale !

En vous joignant dès aujourd'hui à notre communauté, vous gagnez 500 points supplémentaires de bonus !



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Nous recherchons des rédacteurs pour l'actualité quotidienne en France
et dans le monde. inscrivez-vous et contactez-nous !
Envie de connaître l'actualité en France et dans le Monde en temps réel
AVANT leur publication par les agences de presse ? Envie de participer
à la publication de l'information de dernière minute ? Rejoignez notre forum
consacré à l'actualité générale ! inscrivez-vous ici

Partagez | 
 

 Fuite au bac: deux "jeunes majeurs" en garde à vue

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas-Martin
Admin
Admin
avatar

Messages : 124
Points : 6276
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 36
Localisation : Paris

MessageSujet: Fuite au bac: deux "jeunes majeurs" en garde à vue   Jeu 23 Juin - 15:52


Les ministres de l'Education Luc Chatel et de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse quittent l'Elysée le 22 juin 2011. afp.com/Eric Feferberg
Un premier recours devant le Conseil d'Etat a par ailleurs été déposé par des parents mécontents, tandis que le ministère de l’Éducation change le barème du bac scientifique 2011.

Luc Chatel a tranché: malgré les fuites, l'épreuve de maths du bac ne sera pas annulée. L'examen sera bien noté. Seul l'exercice dont la consigne a été publiée sur Internet la veille de l'épreuve, ne comptera pas. L'auteur de la fuite n'imaginait certainement pas jusqu'où son forfait mènerait les candidats au bac S cette année.

Deux suspects en garde à vue

Alors que Luc Chatel a annoncé le dépôt d'une plainte pour la fuite de l'épreuve de math du bac S, deux personne ont été placées en garde à vue ce jeudi après-midi. Cette fraude peut être punie de 3 ans d'emprisonnement et 9 000 euros d'amende. Il s'agit de jeunes majeurs, qui sont entendus depuis le début de l'après-midi par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne, chargée de l'enquête ouverte la veille.

Le bac S bradé à 9 sur 20

Un baccalauréat soldé? C'est ce que laisse penser une circulaire que s'est procurée Le Monde, qui présente les recommandations du ministère de l’Éducation aux jurys. Ainsi, la barre d'obtention du bac S tomberait à 9 sur 20, contre 10 sur 20 auparavant. Même rabais pour accéder aux rattrapages (7 sur 20 au lieu de 8), et pour décrocher les mentions, désormais accessibles à partir de 11 de moyenne.

Pour l'exercice de maths à l'origine des tourments du ministère, le ministère propose un nouveau barème, pour le moins approximatif. Les quatre points de l'exercice "neutralisé" deviennent un "bonus" à répartir au doigt mouillé sur les autres parties de l'épreuve. "Pour chacun de ces exercices, il est demandé de répartir les points redistribués sur les réponses les mieux réussies par les candidats". Au petit bonheur la chance?

L'enquête administrative

Le ministre de l’Éducation Luc Chatel a annoncé jeudi "une enquête administrative" sur de nouvelles "rumeurs de fraudes au baccalauréat" après la fuite concernant l'épreuve de mathématiques, dont il a souligné qu'elle était pour le moment la seule "avérée".

"Je n'ai aucune indication sur d'autres fraudes au baccalauréat, la seule fraude avérée c'est celle que nous avons constatée à l'un des exercices de mathématiques. Concernant les autres rumeurs de fraudes au baccalauréat, j'ai décidé de lancer une enquête administrative", a déclaré Luc Chatel devant des journalistes, en marge d'une visite de Nicolas Sarkozy dans les Yvelines. Les rumeurs visent les épreuves d'anglais et de physique du bac S.

"Je pense qu'à la suite des propositions des fédérations de parents d'élèves et des organisations lycéennes, nous devons réfléchir à l'organisation du bac et à la sécurisation plus forte des épreuves, c'est ce que j'ai demandé à l'Inspection générale de l'administration de l’Éducation nationale", a-t-il ajouté. Pour le syndicat des chefs d'établissement, c'est l'examen dans sa globalité qui doit être révisé. "L'organisation des épreuves du baccalauréat doit être revue 'entièrement', a estimé jeudi Philippe Tournier, secrétaire général du syndicat des personnels de direction de l'éducation nationale.

Les parents grondent

Une des grandes organisations de lycéens, la Fidl, a demandé mardi soir que "toute la lumière soit faite" sur des rumeurs.

La Peep, deuxième fédération de parents d'élèves, a demandé ce jeudi que le sujet de probabilités de l'épreuve de mathématiques du baccalauréat S qui a fait l'objet d'une fuite soit quand même pris en compte dans la note des élèves, dans un souci "d'équité".

Une pétition circule sur internet demandant à M. Chatel de reconsidérer sa décision ou d'accorder à l'ensemble de la copie la note de 4.

A défaut de réponse favorable "sous huit jours", les élèves et leurs parents menacent "d'engager un recours au tribunal administratif". La pétition qui circule sur www.petitionenligne.fr a recueilli plus de 1200 signatures en milieu de matinée jeudi.

Recours devant le Conseil d’État

Un parent d'élève a déposé ce jeudi devant le Conseil d’État un recours après la décision du ministre de l’Éducation nationale de ne pas noter un exercice de mathématiques du bac S qui avait fuité avant l'épreuve. La recevabilité de cette requête reste à déterminer.

D'après Mediapart, il s'agirait d'Isadora S., élève en classe de Terminale S. Son avocat, Me Dokhan, explique au pureplayer que "la demande en urgence est motivée par le fait que certains écoles attendent les résultats du bac (et une éventuelle mention) pour admettre ou non un candidat".

D'après le site de Sud Ouest, trois Rochelais ont saisi le tribunal administratif de Poitiers. Ils demandent l'annulation de la décision du ministre de l’Éducation nationale de ne pas noter l'exercice de mathématiques du bac S qui avait fuité.

Le bac remis en question

Cette fuite relance la question de l'organisation d'un diplôme uniquement fondé sur l'examen terminal, un modèle ayant presque disparu dans les autres pays qui préfèrent nettement le contrôle continu.

Ce modèle est "en crise" et il est nécessaire de trouver d'autres formes, comme du contrôle continu, des questions à choix multiples (QCM), des oraux ou encore des travaux plus personnels, a commenté Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN, le principal syndicat des chefs d'établissement.

Le contrôle continu, qui "est largement la dominante sur la planète", selon Philippe Tournier, est la principale solution avancée par les parents d'élèves.

"Il y en a au brevet, au CAP, au BEP, au bac pro, en licence, en master et au doctorat, pourquoi pas au bac?", a déclaré le président de la FCPE, Jean-Jacques Hazan.


Source : L'Express
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.parlons.forumgratuit.org
 
Fuite au bac: deux "jeunes majeurs" en garde à vue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bagarres entre mes deux octodons femelles
» A propos des deux jeunes filles assassinées à Marseille
» Deux jeunes Calvadosiens champions de ski nautique à 10 ans à peine
» Un tour d'Europe en corbillard pour deux jeunes du Doubs
» Garde-robe enfant minimum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités :: En France-
Sauter vers: